Joël et Marc étaient des amis aux croyances totalement différentes. Joël croyait que Dieu était ce Roi entièrement souverain qui était à l’origine de la création du monde. Marc était un athée ardent qui se moquait de la religion et croyait que le monde entier – y compris lui-même – était le fruit du hasard, un incident biologique fâcheux. « Comment peux-tu être certain de l’existence de Dieu et du fait que la Bible n’est pas simplement un ramassis de contes de fée ? » défiait souvent Marc. « Dieu existe parce que la Bible nous le dit et on peut lui faire confiance parce qu’elle est la Parole de Dieu », répondait Joël. Marc pouffait de rire face à cette réponse qui lui semblait illogique:«C’est comme si tu disais : « Je suis un bon ouvrier parce que c’est ce que dit Franck. Comment faire confiance à Franck ? C’est simple : je confirme ce qu’il dit ». La logique circulaire de Joël est défectueuse et n’arrivera jamais à convaincre qui que ce soit de l’existence de Dieu ou de la véracité de la Bible. Pourtant, nombreux sont ceux aujourd’hui qui ne présentent pas une meilleure argumentation pour expliquer leur foi en la Bible. Existe-t-il des preuves indubitables sur la validité de la Bible ? Intelligence et raisonnement prennent-ils la fuite quand on devient chrétien ?

Le Rêve
Les prophéties de la Bible nous aident à tester sa validité. Une des affirmations de Dieu est qu’Il peut révéler l’avenir au travers de la Bible (Esaïe 46 : 9, 10). L’étude des récits historiques de l’ancienne Babylone relatée dans le livre de Daniel va nous aider à répondre à la question de la validité de la Bible. Il nous est parlé d’un roi du nom de Nebucadnetsar, un dirigeant dont il est fait mention non seulement dans la Bible, mais dans d’autres récits historiques également1. Un soir il eut un rêve qui le troubla profondément. Mais à son réveil, il ne pouvait plus se rappeler du contenu du rêve – mais celui-ci hantait son esprit. Il fit appeler les sages du palais et leur ordonna de lui raconter le rêve et de lui en donner l’interprétation. Une telle requête rendit les sages perplexes. Ils lui dirent : «Il n’est personne sur la terre qui puisse dire ce que demande le roi…» (Daniel 2:10-11). Cette réponse mit le roi hors de lui et il ordonna que tous les sages du royaume de Babylone soient mis à mort (Daniel 2:12).
C’est là qu’un Hébreux du nom de Daniel entre en scène. Daniel avait été emmené captif à Babylone alors qu’il n’était qu’un adolescent. Daniel croyait en Dieu. Quand Arjoc, officier de la cour du roi, exposa cet arrêt du roi à Daniel, ce dernier se rendit près du roi et le pria de lui accorder du temps pour révéler au roi son rêve et l’interprétation. Le roi lui accorda ce qu’il demandait. Daniel se rendit chez lui et implora Dieu de lui donner Sa sagesse. Dieu répondit à sa prière et «le secret fut révélé à Daniel dans une vision pendant la nuit» (Daniel 2 :19).

La Grande Statue dans l’Histoire
Le lendemain, Daniel se présenta devant le roi et lui raconta son rêve. Le roi avait rêvé d’une immense statue. Elle était composée de cinq parties différentes. Sa tête était d’or, sa poitrine et ses bras d’argent, son ventre et ses cuisses d’airain, ses jambes de fer, et ses pieds en partie de fer et en partie d’argile. Puis une grande pierre frappa la statue et la mit en pièces et elle devint comme la balle emportée par le vent (Daniel 2:31-35). Daniel expliqua ensuite au roi la signification du rêve. La tête d’or représentait Babylone. L’argent indiquait les Mèdes et les Perses ; l’airain était un symbole de la Grèce. Les jambes de fer représentaient Rome². Les pieds et les orteils en fer mêlé à l’argile représentaient le pouvoir divisé de Rome, en partie fort et en partie fragile. Et tout comme le fer ne peut se mélanger à l’argile, ces nations ne seraient point unies. La grande pierre qui réduisit la statue en poussière était un symbole du royaume de Dieu. «Et … le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit; il brisera et détruira tous ces royaumes-là, et Lui-même subsistera éternellement» (Daniel 2:38-44).
Quand le Rêve devient Réalité
Chacune de ces prédictions concernant les différents royaumes représentés par des métaux se réalisa avec une exactitude infaillible. Le premier royaume, Babylone, gouverna le monde de l’an 605 à l’an 539 av. J.-C. La nation des Mèdes et des Perses régna de 539 à 331 av. J.-C. L’empire suivant, la Grèce, domina le monde de 331 à 168 av. J.-C. Le pouvoir d’acier de Rome gouverna de 168 av. J.-C. à l’an 476 de notre ère. Le dernier royaume, divisé en plusieurs royaumes plus petits, représente le pouvoir divisé de Rome, les nations modernes d’Europe qui, jusqu’à aujourd’hui, ne sont pas unies. La Bible s’est avérée juste dans les moindres détails de ces cinq royaumes et de l’époque de leur succession !

Des Preuves plus Précises
Des personnes sceptiques ont suggéré que les prédictions de Daniel étaient fausses et que son manuscrit a été rédigé à une date beaucoup plus tardive dans l’histoire. Même si cela s’avérait juste, le simple fait que les manuscrits de la Mer Morte contiennent huit parchemins du livre de Daniel, le plus ancien datant de l’an 125 av. J.-C.³ (ce dernier étant lui-même une copie d’une édition plus ancienne), montre bien que cette prophétie a été écrite des centaines d’années avant la division de Rome en ce qui compose aujourd’hui les nations modernes d’Europe. Cette prophétie n’est qu’un exemple parmi des centaines qui pourraient être citées pour prouver que la Bible est un Livre inspiré. La prophétie de Daniel 9, qui nous révèle l’époque exacte du baptême du Christ ainsi que Sa mort, événements prédits des centaines d’années auparavant4. est encore un exemple concret. En effet, une analyse des preuves pertinentes comme celles que nous trouvons dans les prophéties bibliques nous conduit à conclure que l’on peut faire entièrement confiance à Dieu et à la Bible ! Le chapitre deux de Daniel nous montre la véracité et la justesse de ces prédictions, ce qui nous donne motif à avoir une foi intelligente. La Bible est la Parole inspirée de Dieu et on peut lui faire confiance pour être un guide en toute circonstance. Cependant, si nous nous contentons simplement de croire en cette information, elle demeurera au stade d’information. Croire seulement n’a pas de puissance en soi pour sauver notre vie. Notre croyance doit amener un changement en nous. Il est d’une importance éternelle de ne pas seulement croire que la Bible dit vrai ; nous devons aussi lui permettre de nous changer. La Bible dit que « les démons croient aussi, et ils tremblent ». (Jacques 2 : 19). Dieu veut prendre notre vie et la transformer en quelque chose de magnifique, si nous le Lui permettons. Voudrais-tu Lui donner l’autorisation de le faire ?
_______________________________________
1 Taper „Nebucadnetsar“ dans wikipedia.org
2 „La Super Puissance à Venir“ – Mark Finley
3 „Meaning of the Dead Sea Scrolls“, pg. 137 James C. Van der Kam,
Peter Flint
4 „La Super Puissance à Venir“ – Mark Finley

UNE FOI INTELLIGENTE?
Daniel 2